ACTUALITÉS

 

22 fév. 2018

LE HARCÈLEMENT PSYCHOLOGIQUE C'EST HORS LA LOI

Campagne de sensibilisation - Le 23 janvier 2018, le Comité d’appui aux travailleurs et travailleuses accidentés de la région des Appalaches (CATTARA) et l’organisme Se parler… D’Hommes à Hommes lançaient leur campagne de sensibilisation au harcèlement en milieu de travail intitulé Le harcèlement psychologique C’EST HORS LA LOI. Une campagne qui se poursuivra tout au long de l’année dans les entreprises de la région de la MRC des Appalaches.

 

Pendant cette campagne de sensibilisation, chaque entreprise visitée recevra au minimum une affiche qui sera installée dans un endroit stratégique.  Une affiche indiquant qu'ici on refuse le harcèlement psychologique.

 

Ces entreprises recevront aussi des feuillets à remettre aux employés sur lesquels apparaîtra, au recto, l'affiche créée par les deux organismes et, au verso, la définition du harcèlement psychologique selon la Loi sur les normes du travail, les responsabilités de l'employeur ainsi que les droits de l'employé.  Enfin, il sera également remis un formulaire à signer, produit par la CNESST et qui atteste de l'engagement de l'employeur.

 

 

But et engagement

Le but étant de vouloir inciter les chefs d'entreprise à prendre l'engagement de dire non au harcèlement psychologique dans leur milieu respectif. «Ce n'est avantageux pour personne de laisser une situation dégénérer jusqu'à pourrir le milieu de travail, non seulement au plan humain, mais aussi monétaire.  Strictement pour ce qu'il est convenu d'appeler les coûts indirects, ils représentent de 1 à 6 fois, selon le secteur d'activité, les sommes versées à la CNESST. Donc, si vous trouvez que les montants que vous versez chaque année à l'organisme gouvernemental sont exorbitants, imaginez si vous devez les multiplier par six....» précise Nancy Laliberté, directrice de CATTARA.

 

Il s'agira donc pour les deux organismes de rencontrer les employeurs ou les responsables des ressources humaines des entreprises de la région pour les sensibiliser à cette réalité qu'est le harcèlement en milieu de travail.  «Nous voulons également que ce geste fasse en sorte que notre région devienne la première à s'engager formellement à combattre le harcèlement phychologique en milieu de travail», ajoute Marie-Claude Gagné, directrice de Se parler... D'Hommes à Hommes.

 

 

Objectifs et collaboration du milieu

Afin de mener à bien cette campagne et atteindre les objectifs, ces deux organismes ont fait appel à la collaboration du milieu, particulièrement des instances reliées à l'entreprenariat. C'est pourquoi la Chambre de commerce et d'industrie de Thetford Mines et la Société de développement économique de la région des Appalaches, mais également la MRC des Appalaches, ont voté une résolution attestant de leur appui à la démarche.  Soulignons aussi que la direction du CISSS de Chaudière-Appalaches, par l'entremise de son PDG, M. Daniel Paré, et la Corporation de Développement Communautaire des Appalaches, par le biais de son directeur, M. Martin Cloutier, faisaient partie des instances qui ont pris l'engagement formel de prévenir le harcèlement dans leur milieu.

 

Il faut se rappeler que la Loi est claire en ce qui concerne le harcèlement psychologique, comme le précise l'article 81.19: «Tout salarié a droit à un milieu de travail exempt de harcèlement psychologique.»  et  «L'employeur doit prendre les moyens raisonnables pour prévenir le harcèlement psychologique et, lorsqu'une telle conduite est portée à sa connaissance, pour la faire cesser.»

 

 

<< RETOUR AUX ACTUALITÉS